ES – Description générale

Le pays possède une culture et des traditions profondément ancrées dans le cœur de ses habitants. On pense évidemment à la corrida ou au flamenco. Mais, la culture espagnole va bien au-delà de ces clichés de carte postale. D’ailleurs, on devrait plutôt dire les cultures espagnoles… En effet, l’Espagne, c’est quatre langues officielles (castillan, catalan, galicien et basque), 17 communautés autonomes et des particularismes régionaux en pagaille. La “celtitude” galicienne s’oppose à l’héritage arabe de l’Andalousie, par exemple.

L’Espagne est une monarchie constitutionnelle multi partite où le roi est le chef de l’État. Le pouvoir exécutif est exercé par le gouvernement tandis que le pouvoir législatif est dévolu au parlement. Le pouvoir judiciaire est indépendant des deux premiers.

 

Culture :

Cervantes (1547-1616) : Ecrivain du siècle d’or, Cervantes doit sa célébrité à Don Quichotte, qui est une référence incontournable de la littérature espagnole. Le destin de cet auteur engagé dans les armées royales, qui perd une main à la bataille de Lépante, retrace l’épopée du siècle le plus brillant de l’histoire espagnole, le siècle de la richesse et de l’or péruvien.

Gaudí (1852-1926) : Antoni Gaudí est le principal représentant de l’Art nouveau catalan, avec un style basé sur l’observation de la nature, et par l’utilisation de surfaces géométriques réglées qui se traduisent souvent pour des réalisations ne possèdant pas d’angles droits, ondulantes et asymétriques.

Sept de ses œuvres ont été classées par l’UNESCO patrimoine mondial de l’Humanité (le parc Güell, le Palais Güell, la Casa Milà, la Casa Vicens, la façade de la Nativité et la crypte de la Sagrada Família, la Casa Batlló et la Crypte de la Colonia Güell).

Picasso (1881-1973) : Le peintre est une figure de proue du cubisme, qui marque la scène artistique internationale. S’il a travaillé pour l’essentiel en France, Picasso n’en est pas moins resté attaché à son hispanité et au destin politique de sa terre natale. Ses oeuvres mondialement renommées comme Les demoiselles d’Avignon appartiennent désormais incontestablement au patrimoine de l’humanité.

Pedro Almodovar (1949-) : La culture espagnole, loin de s’endormir sur ses gloires passées, a su trouver dans le processus démocratique du dernier quart de siècle, la chance d’une renaissance brillante, qu’incarne en particulier le cinéma de la movida. L’un de ses représentants est Pedro Almodovar. Ce cinéaste talentueux cumule les prix : César, Oscar…

Le cinéaste se révèle baroque et adepte du kitsch et de la parodie, mais surtout il développe une vision de l’Espagne contemporaine, de ses contradictions attachantes et de ses évolutions rapides. Le dynamisme de la création espagnole dépasse le cercle du cinéma et s’exprime également en littérature avec des auteurs audacieux tels que Enrique Vila-Matas.

 

 

Laisser un commentaire